Méditations

mediattion
Je voulais conclure ce mois zen en vous jasant de méditation 🙂 C’est un must je crois si vous désirez réduire votre stress et augmenter vos capacités cognitives à long terme.

Je pratique la méditation depuis quelques années maintenant, et bien que ça peut paraitre difficile et contraignant, ce n’a jamais été le cas pour moi.

Comparons notre cerveau à un ordinateur. Si vous êtes comme moi, vous laissez probablement votre ordi allumé ad vitam eternam. Non seulement ça dépense beaucoup d’énergie (électricité dans ce cas-ci) mais ça n’aide pas à garder votre ordi jeune-jeune. D’ailleurs, vous remarquez peut-être qu’au bout d’un certain moment, il n’est plus efficace, il devient lent. Que faites-vous alors?

Pomme-redémarrer.

Eh bien la méditation est comme un redémarrage de cerveau. Il reset vos capacités cérébrales. 🙂 Ce qui est génial, c’est que ça demande rien en terme d’objet, trucs, espace. Vous pouvez méditer allongé sur votre lit, moi je préfère assise en demi-lotus. Voici mes trucs pour méditer:

  1. Trouvez-vous un endroit confortable et surtout libre de tout dérangement. Je médite surtout au bord de notre lac. En fait, j’y vais en démarrant ma journée, une fois que j’ai reconduis Mathias à la garderie. Je suis seule et je peux me concentrer.
  2. Habillez-vous confo. Si vous êtes confortable en stiletto, why not? 🙂
  3. Étirez-vous avant et après la séance de méditation. Le yoga a été inventé justement pour aider les moines à supporter leur très longues périodes de méditation. Je fais habituellement 2-3 salutation du soleil puis des torsions du dos.
  4. Assoyez-vous (ou allongez-vous). Mettez un coussin ou une couverture (ou votre veste en tapon) sous vos fesses, votre dos sera plus droit.
  5. Amenez vous un timer (j’en ai un qui vibre, c’est moins agressant qu’un bip-bip) si vous voulez une période précise ou si vous commencez votre pratique. Éventuellement vous n’en aurez plus besoin.
  6. Ce n’est pas une compétition. Laissez votre esprit de compétition-perfectionnisme-rabbat-joie loin de votre pratique.

J’ai donc 2 types de méditation à vous proposer. La première pratique votre concentration, la seconde est plus du type reset.

Méditation-respire.

Donc cette méditation a pour but de pratiquer votre concentration et votre capacité à garder votre esprit immobile. Si vous êtes comme moi, vous pensez probablement à quarente-douze trucs différents à la fois (que faire pour souper, la maquette serait belle en bleue, payer telle facture, etc). Notre esprit n’est pas discipliné à rester focus et immobile. Voici les étapes de cette méditation:

  • Assoyez-vous en position confortable. Relâchez vos épaules, votre ventre, votre mâchoire. Vous pouvez garder les yeux ouverts ou les fermer.
  • Ouvrez légèrement votre bouche; ça va automatiquement relâcher votre mâchoire.
  • Inspirez par le nez. Concentrez votre esprit sur l’action d’inspirer. Ce que je fais, c’est que je me concentre sur la sensation que l’air me donne en entrant par mes narines. Inspirez profondément, mais pas trop.. mettons jusqu’à un compte de 4 Mississippi. Essayez de respirer par le ventre et non par les poumons. Poussez l’air dans votre ventre plutôt que dans votre plexus.
  • Retenez un instant l’air
  • Puis relâchez lentement le tout par la bouche, sur un compte de 4 Mississippi.
  • et on répète le tout.

Z’allez me dire Val, c’est tout? Oui, et non 😉 Je vous promet que votre esprit va devenir très vite embourbé de mille et une pensées. Trainez-vous un papier-crayon et à chaque fois qu’une pensée apparait, faites une petite ligne, puis revenez à votre inspiration. Vous pouvez aussi utiliser un mentra (J’aime beaucoup Hamsa (ou soham), qui est le son de l’inspiration-expiration. On dit Ham dans notre tête à l’inspiration, puis ssssââââ à l’expiration. Hâmssa signifie je suis). Vous pouvez aussi utilisez un point de concentration visuelle, comme une chandelle par exemple. Le but est de ramener toujours votre esprit à votre inspiration devenant ainsi immobile.

Méditation Boule d’énergie.

Celle-ci est un peu plus wou-wou 😉 C’est une méditation avec intention. Personnellement, c’est celle qui me donne de l’énergie (tandis que l’autre me relaxe). Donc voici les étapes:

  • D’abord tout comme la précédente, assoyez-vous confortablement, épaule-ventre-mâchoire détendus. Dos droit.
  • Inspirez sur 4 temps alors que vous mettez votre corps sous tension. Maintenez la position pendant 3 temps. Ensuite, expirez pour 4 temps et détendez votre corps tout entier (mais tout en maintenant votre dos droit). Puis expirez avec deux rafales rapides pour s’assurer que tout l’air est expulsé de vous poumons. Répéter 6-10 fois. C’est le moment pour penser à votre intention – ce que vous voulez de votre méditation:  vous voulez vous sentir plus connecté? Voulez-vous un esprit clair? Voulez-vous la paix?Pendant le reste de votre méditation, vous pouvez respirer normalement. Essayez de ne pas vous concentrer trop sur votre souffle.
  • C’est ici le bout wou-wou, on ne panique pas, ça va bien se passer ;). Avec vos yeux fermés visualiser une boule de lumière dans votre plexus solaire (c’est juste en dessous de votre cage thoracique – juste au-dessus de votre estomac). Visualisez cette lumière de plus en plus lumineuse jusqu’à ce que votre corps tout entier soit rempli de lumière. Alors imaginez l’étendre au-delà de votre corps – elle enveloppe votre pièce et l’espace autour de vous.La boule grandit toujours, elle enveloppe maintenant votre rue, votre quartier, votre ville, votre pays. Votre continent est maintenant saturé de votre lumière, puis les océans et la Terre entière. Continuez. Déployez cette lumière dans l’espace aussi loin que vous pouvez aller. Au-delà de notre galaxie et dans l’univers.Une fois votre voyage dans l’univers est accompli, imaginez une lumière encore plus brillante que la vôtre qui inonde tout. Joignez-vous à elle. Prélassez-vous dans sa chaleur et sa beauté.
  • Maintenant rapportez votre intention à l’avant de votre esprit. Et ne vous contentez pas penser avec des mots – imaginez-la, comparez-la à quelque chose de tangible. C’est le moment de communier avec votre Soi (ou Dieu, si c’est plus votre style – alez-y avec vos croyances) – alors assurez-vous que vos pensées sont positives et dignes de la conversation. Ce n’est pas un temps pour être négatif ou de vous plaindre. Puis laissez-le aller. Envoyer votre intention dans le cosmos et concentrez-vous sur le maintien de votre esprit clair et ouvert.
  • Une fois que j’ai laissé mon intention dans l’univers j’aime me rendre compte de ma détente et mon corps. J’ai parfois de petits pétillements dans le dos (wou-wou Val!!!;)), bref, j’aime ressentir ma connection avec le monde.
  • Lorsque vous vous sentez connecté/bien/complet avec votre méditation faites le chemin inverse par le biais de votre lumière – à travers la galaxie, Terre, pays, régions, ville, rue maison, pièce, etc..  Une fois que vous êtes entièrement recentrée dans votre corps, prenez quelques respirations profondes et ovrez vos yeux. Restez assis pendant quelques minutes et imprégnez-vous de béatitude. Essayez de contenir ce sentiment avec vous toute la journée.

Donc voilà. Pour l’une ou l’autre de ces méditations vous ressentirez des bienfaits. Tout comme l’exercice, une pratique constante va améliorer votre état à long terme. Votre méditation peu durer 15 minutes ou 2 heures, ça dépend de votre pratique, vos besoins et (ne se le cachons pas) votre horaire. Il y a des méditations qui seront, ahem, vraiment difficiles et vous voudrez abandonner. Soyez patients et surtout n’écoutez pas cette voix qui vous dira que vous n’êtes pas capables, n’en avez pas besoin, n’avez pas le temps, etc.

Prenez la parole! Vous avez une pratique de méditation? Un mantra favori?

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *