Ma formule magique hyper simple pour s’affirmer et dire non

non bon!
J’aime faire plaisir. C’est une partie indéniable de ma personnalité. J’ai donc beaucoup de difficultés à m’affirmer et dire un simple non lorsqu’il s’agit de boulot. C’est peut-être un effet secondaire d’une insécurité (non-fondée) à dénicher du boulot, ou de revivre des périodes ultra-creuses, peu importe dire non est important dans une stratégie de gestion d’entreprise. Tout simplement dit, c’est bon pour votre santé. Voici ma formule magique hyper simple pour refuser un projet, bonne pour vos affaires et votre quotidien.

Se faire une liste de projets à refuser.

Faites-vous une liste et affichez-la quelque part. Un peu comme des non-négociables, cette liste vous sert de rappel pour mieux prendre des décisions. Voici la mienne:

  • Le projet n’entre pas dans mes valeurs d’entreprise;
  • Le projet me stresse de façon négative avant même que je ne l’ai commencé;
  • J’ai déjà des engagements et un calendrier rempli;
  • Il n’est pas payant;
  • J’ai cette boule dans la gorge ou l’estomac et mon sixième sens est en alerte;
  • Il n’est pas intéressant ou ne me challenge pas.

Comment dire non à un projet (ou une opportunité)

  • «Je regrette, mais je suis incapable de prendre votre projet en ce moment.» Vous pouvez ou pas émettre vos raisons, dans mon expérience, la transparence est de mise si vous voulez établir ou poursuivre une relation d’affaire durable.
  • Si vous êtes prêtes à négocier votre position: «Je regrette, mais je ne pourrai pas accomplir votre projet dans ces circonstances (les nommer), par contre, si (points à négocier, par exemple délais, rémunération, beignes gratuits), je pourrais le faire.» Amener un élément qui vous ferait changer d’avis démontre votre ouverture. Z’êtes pas obligé de négocier si c’est un non ferme. 🙂
  • Si votre non est ferme, mais que vous aimeriez poursuivre votre relation d’affaire, aidez et informez votre client pour qu’à sa prochaine demande il aura un oui garanti de votre part. Ça m’arrive souvent lorsqu’on m’arrive avec un projet super-mega dernière minute. J’informe ma cliente que si elle veut entrer dans mon horaire, elle doit au minimum me réserver des banques d’heure la semaine précédente.

Je crois que de dire non à un projet (peu importe votre raison) n’est pas un acte négatif. En fait, c’est un acte qui inclus votre voix dans le dialogue et qui établi vos méthodes et relations de travail. Vos limites sont un facteur important dans la gestion de vos affaires et il n’y a que vous pour les faire respecter. 🙂

 

3 comments

  1. Mélanie says:

    Savoir dire non est essentiel dans la vie.
    Cela permet de se concentrer sur ce qu’on veut vraiment et/ou de ne pas accepter quelque chose « par défaut ».

    Cet article m’a fait penser à un passage d’un livre que j’ai lu récemment « Dieu voyage toujours incognito » de L. Gounelle. Un des personnages est mis au défi de dire au moins une fois « non » par jour pendant une certaine période.

  2. Kat Boileau says:

    MERCI! En effet c'est toujours dur de dire non. Je te dirais que l'intuition est souvent quelque chose d'important à considérer lors d'un nouveau projet! 🙂 Je garde ton article pas trop loin… 🙂

  3. Najomie says:

    J’adore cet article. Je réalise que je dois vraiment dire non desfois.
    Souvent je le réalise trop tard, suite à un meeting client un dimanche après-midi, quand l’épicerie n’est même pas encore fait. C’est LÀ que je réalise, ouin je devrais arrêter de dire oui à des meetings le dimanche. Haha !

    Merci pour cet article ! Je vais à l’instant bloquer des journées clés dans mon agenda !

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *