10 trucs pour vaincre sa peur de l’argent

Le thème du mois d’octobre sur le blog est la peur et l’entrepreneuriat. J’ai décidé d’aborder un sujet assez épineux, celui de la peur de l’argent.

argent et peur
Source: akirakirai.deviantart.com via Valerie on Pinterest

Cette peur peut prendre bien des masques, et pour les femmes elles constituent bien souvent une bête noire. Comment passer par dessus? Comment la définir? On a peur de quoi au fait?

Part one: Au début, j’avais pas une cenne!

Ben oui, certain partent en affaire avec des bourses et des prêts, d’autres partent de rien (c’est faux, vous partez avec une idée, c’est ça la vraie richesse, mais bon). Être travailleur autonome implique une instabilité au niveau de la rentrée d’argent. Pour ma part, cette instabilité m’était insoutenable au début. Elle a été la cause de l’apparition des cheveux gris, d’anxiété chronique et de nuits d’insomnie. Ces nuits où je tentais de résoudre mon problème de manque de liquidités, un problème sans réponse!

Je souffrais d’anxiété face à manquer d’argent.

Help!

Voici mes trucs pour vous aider à vaincre cette peur:

1- Créez-vous un fond de roulement: Ouvrez-vous un compte et mettez un peu d’argent de côté par semaine pour vaincre l’insécurité de manquer d’argent lors de vos périodes creuses. Ça peut être aussi peu que 20$. Tangerine offre un programme d’épargne automatique facile d’utilisation.

2- Si vous êtes une entreprise de services, demandez un dépôt avant de commencer un projet et soyez clairs pour ce qui est de vos délais de paiements.

3- Comprenez vos finances: faites votre comptabilité de façon mensuelle, regardez vos dépenses à la loupe. J’utilise Kiwili pour ma comptabilité, je vous le recommande. J’utilise aussi l’application YNAB (You need a budget) pour me faire un budget intelligent! Z’avez le droit de manger du chocolat pendant cette période 😉

4- Utilisez le crédit, mais de façon parcimonieuse. Le crédit est très pratique lorsqu’on débute, il faut juste être disciplinée et avoir un plan de paiements.

5- Bâtir sa confiance: C’est évidemment le vrai défi, ne pas se décourager, retrousser ses manches et continuer à travailler. L’instabilité n’est que passagère, répêtez-le. C’était mon mantra nocturne 😉

6- Piler sur sa fierté et être souple: ça prend du courage pour avouer qu’une idée ne fonctionne pas ou n’est pas rentable. Demeurez souple au niveau de vos services mais ferme au niveau de vos valeurs d’entreprise.

7- Faites-vous un budget: Faire des prévisions financière est un exercice difficile lorsqu’on crée son entreprise. Un budget par contre relève de faits plus concrets. Notez vos dépenses fixes, allouez-vous des dépenses mensuelles récurrentes et n’oubliez-pas de mettre une partie de vos revenus de coté. Soyez prévoyantes et notez toutes vos dépenses. Le but est que vous connaissiez vos chiffres par cœur pour ainsi bâtir sa confiance.

8- Si vous avez un projet et avez besoin de financement, plusieurs options sont disponibles pour vous aider. Contactez votre CLD, il pourra vous diriger vers la bonne solution.

9- Vous connaissez le crowdfunding ou socio-financement? Il s’agit d’une méthode en ligne où vos connaissances promettent de vous donner un montant d’argent en échange de cadeaux pour vous aider à financer un projet. Vous avez un minimum à atteindre en un temps défini, s’il est atteint vous récoltez les dons promis, si vous ne l’atteignez pas, aucun argent n’est remis. Renseignez-vous sur Indiegogo ou Haricot.ca. Kim Auclair a aussi un bon billet sur le sujet ici.

10- Finalement, tentez de trouvez des entrées d’argent qui sont plus ponctuelles: demandez à des clients fidèles si ils seraient intéressés à vous acheter des banques d’heures mensuelles pour un an. Faites de la pige pour des entreprises qui auraient besoin de vos services de façon constante (magazine par exemple). Bref, trouvez des situations où vous et votre clients seraient gagnants.

Voilà quelques trucs… Cultivez votre responsabilité face à vos finances et prenez confiance. Dans le second volet, j’aborderai la peur de l’argent/succès 😉

One comment

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *